Projet LESSAJ

Notre petite histoire et la naissance d'un grand rêve

C'est Michael qui fût le premier d'entre nous à s'intéresser à l'alimentation locale lorsqu'il créa, en 2005, le projet Aliments d'ici. Ce projet d'une durée de 9 mois, subventionné par le programme Jeune Volontaire, avait pour mission de trouver des moyens de manger de façon locale, saine et abordable. L'aboutissement de ces recherches donna lieu au guide "Aliments d'ici", toujours disponible en format papier ou sur Internet. Après la subvention, ce projet est devenu un comité du GRIP-UQAM ( Groupe de recherche et d'intérêt public ) et il continue de grandir et d'organiser toutes sortes d'activités qui rassemblent de plus en plus de gens autour du thème de "manger local". Pour en savoir plus...

En 2006, Michael et moi ( Martine ) sommes allé passer un mois dans la région du Ladhak, au nord de l'Inde, pour participer à un programme organisé par l'organisme ISEC ( voir leur site : www.isec.org.uk ). En plus d'y recevoir une formation sur ce que l'ISEC appelle en anglais "localisation" (et que nous avons traduit en français par "Vie à l'échelle locale"), nous avons eu l'immense bonheur de participer à un colloque international sur ce sujet. Ceci nous permit de rencontrer des gens de partout dans le monde, tous impliqués d'une façon ou d'une autre pour créer un mode de vie plus local dans leur pays. Nous avons ensuite passé trois semaines dans une famille ladhakie dont nous avons partagé le mode de vie traditionnel, ce qui nous permit d'expérimenter concrètement la vie à l'échelle locale et d'en découvrir par nous-mêmes les forces et les limites.

Au retour de ce voyage, nous étions convaincus: nous voulions travailler pour la vie à l'échelle locale chez nous, au Québec. Afin d'aller plus loin dans la direction qu'il avait prise et de rendre les aliments d'ici plus accessibles, nous avons conçu le projet de créer une épicerie qui offrirait exclusivement des produits locaux. Avec l'aide d'une petite équipe de bénévoles motivés, nous avons aussi organisé, en avril 2007, le premier événement "Vivre à l'échelle locale" qui permit de faire connaître ce concept et, à travers des kiosques et des ateliers, de créer des liens entre les gens et les groupes intéressés qui souhaitent travailler en ce sens.

Mais, nous nous sommes vite rendu compte de l'immensité de la t‰che qui était devant nous. Pour mieux connaître le marché des aliments et la situation par rapport à la vie à l'échelle locale au Québec, il nous faudrait s'y consacrer à temps plein. C'est pourquoi nous avons fait une autre demande de subvention au programme Jeunes Volontaires, ce qui nous a permis de créer le projet LESSAJ, qui devait durer un an.

C'est aussi à ce moment que nous avons rencontré Annick, qui est devenue la troisième membre de ce projet. Elle s'intéressait déjà à l'alimentation locale et rêvait depuis longtemps de produire un livre de recettes locales qui serait conçu selon les saisons. Avec son grand amour de la campagne, elle était habitée d'une grande curiosité à découvrir fermes, marchés, artisans et petits producteurs. Sa passion des aliments d'ici la poussa à s'intéresser à la nutrition et à vouloir faire connaître les innombrables petits trésors mangeables du Québec. Au cours du projet, elle a également créé un blogue entièrement dédié à l'alimentation locale et qu'elle met à jour régulièrement afin de nous tenir constamment informé de la disponibilité des produits et de ses récentes découvertes. Vous pouvez le visiter à : www.croquonsquebec.net

Le projet LESSAJ

Le projet LESSAJ a donc vu le jour en mai 2007. Ses trois membres, Annick, Michael et moi (Martine) se sont donné comme objectif de partir de l'information déjà disponible, à travers les recherches qui avaient été faites auparavant par nous ou par d'autres, et de s'en servir pour aller encore un peu plus loin, dans la réflexion et dans l'action. Avec l'équipe qui travaillait à définir le projet d'épicerie, nous avions déjà convenu que l'idée du "local" à elle seule n'était pas suffisante : ce que nous voulions encourager, c'est un changement du mode de vie dans son ensemble. Nous avons finalement réussi à résumer l'essentiel de notre vision à travers six valeurs qui sont intimement liées et toutes aussi importantes l'une que l'autre. Ces valeurs ont formé un acronyme qui a créé le nom de notre projet : Local, ƒcologique, Sain, Solidaire, Accessible, Juste.

Chacun de nous s'est spécialisé dans un domaine de recherche : Michael a étudié la mise en marché des aliments, Annick, la nutrition et la production locale, et moi, l'esprit de communauté dans la vie à l'échelle locale. Ainsi, Michael a pu explorer en profondeur le domaine agro-alimentaire au Québec. Vous trouverez dans notre rapport final de projet un compte-rendu de l'information qu'il a recueillie et qui servira, entre autres, au démarrage du projet d'épicerie d'aliments locaux.

Annick et moi avons effectué de nombreuses visites partout à travers le Québec. Ceci nous permit d'en apprendre beaucoup sur la situation actuelle des petits producteurs et à partir des expériences de ceux qui ont vécu ou qui vivent encore un mode de vie à l'échelle locale. Tout au long du projet, nous avons fait des expérimentations culinaires qui ont aboutit à la production d'un livre de recettes intitulé : "Cuisine locale ; recettes simples et délicieuses pour apprêter nos aliments d'ici". Ce livre, imprimé sur papier, devrait être disponible très bientôt sur Internet. Vous le trouverez, ainsi que de l'information sur les valeurs LESSAJ et sur notre projet en général, en visitant notre site web : www.alimentsdici.info.

Origines et objectifs du projet

Pour que l'alimentation locale devienne accessible, il faut travailler ensemble à des solutions concrètes : c'est pourquoi nous avons créé le projet LESSAJ. À travers six valeurs fondamentales : Local, Écologique, Sain, Solidaire, Accessible et Juste (LESSAJ), nous voulons encourager un nouveau rapport à l'alimentation et au système agroalimentaire. Nous misons sur la sensibilisation, le développement de la culture culinaire et une approche de mise en marché basée sur ces six valeurs.

En continuité avec le projet Aliments d'ici (fondé en 2005 par Michael) qui a permis de décrire et de mettre en pratique des alternatives pour se nourrir de façon locale, saine et abordable à Montréal, le projet LESSAJ vise maintenant à faciliter le fait de manger local et à s'approvisionner d'une manière fidèle à nos valeurs.

Le seul fait d'acheter local ne suffit plus, car choisir un produit d'ici ne permet pas en soi de dépasser le rapport impersonnel qu'on a de nos jours avec la " bouffe-marchandise " offerte sur le marché. Celle-ci est d'ailleurs le résultat du mode de production industriel (fermes de plus en plus gigantesques, monocultures, etc.) qui, tant au plan local qu'à l'échelle mondiale, cause des problèmes à plusieurs niveaux : pollution environnementale, perte de la biodiversité et de la qualité des produits, danger croissant pour la santé des consommateurs, détérioration des relations humaines dans les communautés agricoles, stress et endettement des agriculteurs, etc.

Comment s'en sortir? Nous croyons qu'un système agro-alimentaire qui soit véritablement bénéfique aux humains et à l'environnement passe nécessairement par la création de nouveaux liens de confiance et d'entraide entre tous ceux qui y participent.

C'est pourquoi nous ne pourrions parler de l'alimentation locale sans la situer dans le contexte du mouvement international pour la " localisation " (un terme en anglais que nous traduisons par " vie à l'échelle locale "). Nous voulons démontrer qu'un mode de vie à l'échelle locale est à la base d'un meilleur système agroalimentaire, d'une existence plus harmonieuse et d'une revitalisation de nos communautés.

Pour y contribuer, nous croyons qu'il est nécessaire de développer une nouvelle "gastronomie locale " qui soit abordable et adaptée selon les saisons. Notre territoire est rempli de richesses insoupçonnées qui ne doivent pas rester accessibles qu'à une minorité privilégiée.

Notre objectif ultime est de développer une nouvelle approche de mise en marché des aliments qui soit basée sur les valeurs LESSAJ en chacune de ses étapes : production, transformation, transport, distribution... Ceci de manière à ouvrir une épicerie et un restaurant d'aliments 100% locaux en ville qui s'approvisionnera directement chez les producteurs.



Cliquez sur un visage pour
consulter une page perso

Annick

Martine

Michael

Qu'est-ce qui pousse?
Qu'est-ce qu'on mange?

Vie locale et communauté

Accès aux aliments
et
mise en marché